Des petits miracles de chaque jour, émerge la lumière d’un lendemain plein d’espoir

“Les Sapeurs” qui se pavanent dans les rues de Kinshasa

Les capitales de Kinshasa et Brazzaville opposées des deux côtés du fleuve Congo sont devenus des centres d’une nouvelle élite africaine francophone, à destination de Paris et revenir à montrer des vêtements sophistiqués.

Pour la première fois dans l’ère moderne, les Congolais ont été autorisés après des décennies de la brutalité et de l’assujettissement économique forcé par des étrangers. Papa Wemba, le célèbre chanteur crédité de populariser le Sapeur regarde avec son groupe Viva La Musica, dit l’inspiration vient en partie de ses parents qui ont pris beaucoup de fierté dans les habits du dimanche Rétro dans les années 60, « toujours bien mis en place, toujours à la recherche de paraître très intelligent. »

En savoir plus sur « Le culte de la mode coupé dans un tissu différent » sur l’intérieur de l’Afrique.

Cet article est aussi disponible en: Anglais

Soyez le premier à commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*